Les gérants de fonds spéculatifs (les hedge funds) aiment l’or investissement, et certains beaucoup plus que d’autres. Il y avait déjà Ray Dalio, le patron de Bridgewater (160 milliards d’actifs) et John Paulson du fonds éponyme (8 milliards de dollars sous gestion). Chacun détient plusieurs centaines de millions de dollars d’or, notamment au travers de fonds d’or physique, ils partagent ouvertement leur opinion Il y a aussi maintenant Paul Singer, le patron de Elliot Capital management (40 milliards d‘actifs), basée à New York. Celui-ci, dans une lettre à ses investisseurs rapportée par le Financial Times, indique que l’or « est un des actifs les plus sous-évalués » et que sa juste valeur est « plusieurs fois le cours actuel ». Parmi les raisons de sa vision optimiste pour le métal jaune, le gérant cite la « dépréciation fanatique de la monnaie par les banques centrales du monde ». L’or, ainsi que d’autres investissements défensifs ont permis à Elliott Management de tenir une performance positive au 1er trimestre malgré les fortes baisses sur les marchés. La démonstration que la valeur refuge est prisée aussi chez les professionnels !